Google Science Fair 2016 - À vous de jouer

college lycee toutpublic

googlesciencesfair logoGoogle lance pour la sixième année consécutive le concours "Google Science Fair" . C'est un  concours scientifique en ligne qui s'adresse aux jeunes de 13 à 18 ans. La seule condition requise est d'avoir une bonne idée. Le principe est simple, les participants seuls ou en équipe de deux ou trois doivent proposer un projet scientifique original et pertinent sous la forme d’un site hébergé par Google.

Un lorrain de 14 ans finaliste du Google Science Fair 2015 - À vous de jouer

college lycee toutpublic

logo sciences fairGoogle a publié le 4 août, les 20 meilleurs projets qui se sont démarqués des autres et qui pourraient potentiellement changer le monde. Le jeune français Eliott Sarrey fait parti des 20 finalistes internationaux (catégorie 13-15 ans). Son projet Bot2Karot, un potager géré via votre smartphone et cultivé par un robot qui s'occupe de tout à votre place et selon vos souhaits. Finis les plantes qui meurent de soif ! Le potager s'organise en carrés : la forme et la superficie de votre ferme à domicile sont entièrement personnalisables selon vos besoins ou vos contraintes. Bot2Karot est une solution écologique : légumes locaux, ainsi qu'économies d'énergie et d'eau, les avantages ne manquent pas. De plus, le jardinage devient accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les finalistes régionaux du Google Science Fair 2015 - À vous de jouer

college lycee toutpublic

logo sciences fairGoogle a publié le 7 juillet, parmi des milliers de candidatures reçues, les meilleurs projets qui se sont démarqués des autres et qui pourraient potentiellement changer le monde. Parcourez la carte et découvrez les 90 finalistes régionaux. Ne manquez pas le rendez-vous du 4 août pour connaître les projets finalistes. Pour rappel Google à lancé pour la cinquième année consécutive le concours "Google Science Fair" . C'est un  concours scientifique en ligne qui s'adresse aux jeunes de 13 à 18 ans. La seule condition requise est d'avoir une bonne idée. Le principe est simple, les participants seuls ou en équipe de deux ou trois doivent proposer un projet scientifique original et pertinent sous la forme d’un site hébergé par Google.

Google Science Fair 2015 - À vous de jouer

college lycee toutpublic

logo sciences fairGoogle lance pour la cinquième année consécutive le concours "Google Science Fair" . C'est un  concours scientifique en ligne qui s'adresse aux jeunes de 13 à 18 ans. La seule condition requise est d'avoir une bonne idée. Le principe est simple, les participants seuls ou en équipe de deux ou trois doivent proposer un projet scientifique original et pertinent sous la forme d’un site hébergé par Google.

Smartphones : Trouver la bonne média attitude !

tous sauf ecole Smartphones : Trouver la bonne média attitude !

memotice logole CRDP de l’Académie de Versailles propose dans la série Ctounet une nouvelle ressource consacrée à l'usage des smartphones ches les adoslescents. La grande majorité des adolescents possèdent un smartphone et ont même du mal en s'en passer. Outil de plaisir, de socialisation, d’échange, il n’en pas moins parfois une gêne pour soi et pour les autres. Le Mémotice « Toujours connecté ? » s’intéresse à l’usage des smartphones : respect des règles et des conventions, idées reçues, bonne média-attitude. Ce document est librement téléchargeable et diffusable (format A4 plié, prévu pour une impression recto-verso) sous licence « Creative Commons BT-NC-ND ».

Ce que nos adolescents font vraiment sur le Net

3etoiles

toutpublic Ce que nos adolescents font vraiment sur le Net

Les adolescents de 2010 sont peut-être plus sages qu’on ne le pense lorsqu’ils surfent sur le Net. Cela ne les empêche pas d’en être de très gros consommateurs, relève une étude publiée aujourd’hui.

Les parents le savent bien. Les adolescents passent un temps fou sur le Net à chatter, jouer et regarder « on ne sait quoi ». On les voit débouler au dîner les yeux rougis, peu bavards, regagnant vite leur tanière pour finir la soirée en tête à tête avec leur ordinateur. Parfois, on se demande ce qu’ils peuvent bien faire sur le Net, et puis on se dit qu’on ne va pas se transformer en gendarmes, qu’on leur a clairement interdit certains sites et qu’il faut leur faire un peu confiance.