ère du numérique

toutpublic Le site gouvernemental vie-publique publie un rapport de 124 pages qui dresse un état des connaissances sur les désordres informationnels à l’ère numérique avec en conclusion une liste de 30 recommandations. La partie finale du rapport se concentre plus particulièrement sur le développement de l'esprit critique et l'EMI. Le rapport analyse notamment les mécanismes psychosociaux qui rendent les individus perméables aux fausses informations et éclaire les leviers qui permettent d'en limiter les effets.

La commission présidée par Monsieur Gérald Bronner établit de manière synthétique l’état des connaissances sur les désordres informationnels à l’ère numérique et sur les perturbations de la vie démocratique qu’ils engendrent et formule des recommandations pour y faire face.

 

Les principaux objectifs du rapport

  • Établir un constat qui puisse éclairer le grand public, les médias, les acteurs de la société civile sur l’impact d’Internet dans nos vies de citoyens.
  • Formuler des propositions dans les champs de l’éducation, de la prévention, de la régulation et de la judiciarisation des diffuseurs de haine.
  • Proposer de nouveaux espaces communs de la démocratie, de la citoyenneté et du collectif, qui puissent trouver leur place dans le monde numérique.
  • Développer une analyse historique et géopolitique de l’exposition de la France aux menaces qui pèsent sur notre démocratie et notre société au travers d’Internet et des recommandations sur les mesures à prendre dans les cadres français, européen et international.

Sommaire du rapport

  • Chapitre 1 : Les mécanismes psychosociaux de la désinformation
  • Chapitre 2 : La logique algorithmique
  • Chapitre 3 : L’économie des infox
  • Chapitre 4 : Les ingérences étrangères
  • Chapitre 5 : Droit et numérique
  • Chapitre 6 : Esprit critique et Éducation aux médias
  • Conclusion
  • Recommandations

Les 30 recommandations de la commission

Mécanismes psychosociaux

1. Favoriser la recherche publique

Logiques algorithmiques

2. Penser la régulation du design des interfaces utilisateurs

3. Lutter contre le biais de popularité

4. Responsabiliser les influenceurs

5. Mettre en avant la compétence

6. Refléter l’état des connaissances

7. Prévenir le risque de sur-modération

Économie des infox

8. Responsabiliser les acteurs de la publicité programmatique

9. Encourager les bonnes pratiques mises en œuvre par les plateformes de financement participatif

Ingérences numériques étrangères

10. Protéger l’intégrité des processus électoraux

11. Permettre le partage des données entre acteurs de confiance

12. Créer un mécanisme de gouvernance numérique interministérielle

13. Saisir le comité d’éthique de la défense sur la doctrine de lutte d’influence informatique du ministère des armées.

14. Créer un mécanisme de gestion de crise à l’échelle de l’union européenne et créer des exercices de gestion de crise

15. Proposer la création d’un groupe de travail à l’ocde

Droit et numérique

16. Conserver dans sa rédaction actuelle l’article 27 de la loi du 29 juillet 1881

17. Compléter l’article 48-1 de la loi du 29 juillet 1881

18. Introduire un nouvel article dans la loi sur la confiance dans l’économie numérique (lcen)

19. Compléter l’article 17/2 de la loi du 30 septembre 1986, pour prévoir :

20. Exiger des plateformes qu’elles ouvrent aux chercheurs l’accès à leurs données

21. Introduire dans le digital services act une disposition sur les fausses nouvelles

22. Mettre en place un organe d’expertise extérieur indépendant

23. Créer un régime de co-régulation entre plateformes, régulateurs, et société civile dans le cadre du digital services act

Esprit critique et EMI

24. Créer une cellule interministérielle dédiée au développement de l’esprit critique et d’une emi tout public

25. Cartographier les difficultés cognitives des élèves

26. Faire du développement de l’esprit critique et de l’emi une grande cause nationale.

27. Systématiser la formation à l’esprit critique et à l’emi en milieu scolaire

28. Sensibiliser les autorités scolaires aux enjeux de l’emi

29. Développer la formation à l’esprit critique et à l’emi dans la société civile

30 .saisir le comité national pilote d’éthique du numérique de la question des mondes numériques et de la réalité virtuelle et augmentée.

Conclusion

Le rapport souligne que face aux perturbations informationnelles si complexes à juguler, la meilleure réponse est sans doute la modération individuelle, puisque tout un chacun est devenu un opérateur sur le marché en ligne de l’information. Les connaissances en matière d’éducation aux médias et à l’information (EMI) et de pédagogie de l’esprit critique ouvrent des pistes pour nous aider à mieux évaluer cette cacophonie d’information, avec une indépendance de jugement retrouvée. L’Éducation nationale, en ce sens, a un rôle essentiel à jouer. Les initiatives en la matière sont cependant disparates, d’où la nécessité de créer une cellule interministérielle dédiée au développement de l’esprit critique et d’une EMI tout public.

Plus d’informations sur : https://www.vie-publique.fr/rapport/283201-lumieres-l-ere-numerique-commission-bronner-desinformation

Aucune opinion sur "Les recommandations de la commission « Les lumières à l’ère du numérique »".

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire