informaticien industriel

universite

La robotisation de l’industrie devrait maintenir sa croissance dans les années à venir. Cependant, il faudra toujours des hommes et des femmes pour programmer leurs tâches et assurer la maintenance des robots. C’est le travail des techniciens en automatisme et des informaticiens industriels.

Regard sur deux métiers dont les débouchés ne devraient qu’augmenter dans les années à venir.

L’informaticien industriel

D’où vient cette porte métallique au design futuriste ? Est-ce le travail d’un artiste qu’il l’a taillé d’une pièce à l’aide d’un outillage comme un découpeur plasma ou provient-elle d’une chaîne de production robotisée ? Dans les deux cas, derrière, il y a l’intelligence d’un homme ou d’une femme. Si cette porte a été découpée par des robots, elle aura tout de même été programmée, au préalable, par un informaticien industriel.

Dans une ère ou l’informatique occupe une place importante dans le monde du travail, ce poste est plus que jamais indispensable dans l’industrie. En effet, que ce soit dans le processus de conception, de fabrication ou de livraison, les informaticiens industriels sont en grande demande. Ils sont le lien entre l’humain et les automates. Ils travaillent en collaboration avec les ingénieurs en informatique afin de créer des logiciels qui fournissent les informations nécessaires aux robots pour qu’ils puissent, ensuite, produire les pièces et les assembler.

Le travail de l’informaticien industriel le mènera en mission chez des clients, qu’il soit à son compte, ou qu’il travaille pour une entreprise de services du numérique (ESN). Il peut aussi être embauché par un bureau de développement ou de recherche d’une entreprise industrielle. Ces compétences lui permettront de proposer des solutions informatiques pour répondre à des processus industriels mais aussi d’assurer des développements informatiques.

Le technicien en automatismes

Ce travail consiste à concevoir et mettre au point les robots qui fabriquent les produits industriels ou tout autre programme de gestion robotisée. Le technicien en automatismes participe aussi à la mise en service et la maintenance de ceux-ci. Il étudie les plans, schémas et autres dossiers techniques et réalise l'entretien ou la maintenance préventive des différents équipements industriels.

Ainsi, il peut appliquer ses connaissances pour la mise en place d’une ligne d’assemblage d’automobiles, ou tout simplement régler des feux de circulation. Cette variété de tâches plaît particulièrement à ceux qui décident de choisir ce métier, car il leur permet constamment de renouveler leurs expertises.

En général, chaque projet est unique et doit suivre des exigences spécifiques selon les besoins du client. Son poste se situe sous l’autorité d’un ingénieur. Ensuite, c’est à lui à concevoir les opérations et contraintes du système. Cette informatique embarquée régira les automates qui effectueront les tâches répétitives à la place des êtres humains. Cela implique un grand nombre de systèmes de mesures et de contrôles pour que tous les processus et tâches se passent tel que prévu. Le résultat final doit correspondre aux attentes du client qui veut automatiser certaines tâches afin d’améliorer la productivité de son entreprise.

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés seront supprimés. Pas de langage SMS ni de liens commerciaux
L'équipe Tice-Education

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire