toutpublic

charles pjAH2Ax4uWk unsplashLe secteur du numérique est en pleine expansion et sa croissance ne semble pas s’arrêter. Les entreprises qui recrutent sont nombreuses et les chiffres le prouvent. Selon les chiffres du Syntec numérique (syndicat professionnel du numérique) en 2019, le rythme moyen de croissance de l’emploi a atteint 7,1%, ce qui est six fois plus élevé que dans l’ensemble du secteur privé (+1,2%).

 

 

Pourtant, les entreprises qui cherchent à recruter peinent à trouver la main d’oeuvre recherchée. Il est difficile de recruter des candidats qualifiés en raison du taux élevé de turn-over et de la compétitivité des offres sur le marché. Les professionnels constatent en outre qu’il n’y a pas assez de jeunes formés pour la demande actuelle du marché. Et cela représentent un vrai problème car le secteur ne se développe pas autant qu’il pourrait le faire.
 

Former dès le plus jeune âge

La question se pose donc de former dès le plus jeune âge aux métiers du numérique afin de répondre à la demande des entreprises. Cela passe par l’insertion au programme scolaire de thématiques numériques comme les Sciences Numériques et technologies (SNT) qui sont maintenant enseignées en classe de seconde depuis la rentrée 2019. On retrouve également des exercices de code au collège en classe de cinquième, quatrième et troisième, notamment à travers le logiciel de programmation Scratch.

neonbrand 426918 unsplash

D’autre part, les filières d’apprentissage doivent s’ouvrir à tous les métiers du numérique (référencement, conception de sites internet, community manager..) et pas seulement au code à proprement parler. En effet le secteur offre une diversité de postes et de possibilités pour différents types de profils, qui permettrait de toucher des jeunes qui ne sont pas dans les cycles traditionnels de formation.

La curiosité avant tout

Il est possible de susciter de l’intérêt chez les jeunes hors du cadre scolaire. En effet, nombre de musées ou de bibliothèques organisent des activités autour du numérique. C’est le cas de l’initiative “One hour of Code” organisée lors de la Semaine de l’enseignement de l’informatique, qui a eu lieu du 9 au 15 décembre 2019. L’objectif de l’initiative est de “démystifier la programmation et montrer que n'importe qui peut en apprendre les rudiments”. Ainsi, des milliers d’élèves à travers le monde ont déjà participé à ce projet.

Le numérique, des métiers d’avenir

Les métiers du numériques ont la cote et sont souvent référencés parmi les métiers bien payés selon reconversionprofessionnelle.org. On y retrouve ainsi les emplois de Webmaster ou de Community Manager. On estime d’autre part que 83% des métiers de 2030 n’existent pas. Ce qui laisse de nombreuses possibilités pour les jeunes qui souhaiteraient travailler dans ce secteur mais aussi pour ceux y travaillant déjà et qui souhaiteraient continuer à se former et à évoluer.

L’investissement dans le secteur du numérique, que ce soit lors de la formation initiale ou continue, va donc continuer à s'accroître.

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés et les critiques non argumentées seront supprimés.
- Le langage SMS est banni et les liens commerciaux sont interdits.

L'équipe Tice-Education

Newsletter

Actualité de l'Éducation numérique
captcha 

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire

REMARQUE : Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.