Paysage jeu PowerZ

toutpublic Apprendre en s'amusant, tels sont les maîtres mots du jeu vidéo éducatif PowerZ, lancé par Emmanuel Freund en février dernier. Véritable expérience pédagogique, le jeu qui aborde maths, français, écologie ou encore astronomie sous forme d’aventure médiévale, ambitionne déjà de compléter le programme éducatif traditionnel.

 

Réconcilier deux mondes qui ne se parlent pas assez

Mettre en place des exercices interactifs, créer ou diffuser un podcast, savoir comment changer le format d’une vidéo pour la rendre accessible à ses élèves...  Autant de compétences qu'ont dû acquérir dernièrement les enseignants, pour pouvoir mettre en place la continuité pédagogique et éducative lors des récents confinements.

Toutefois, parmi les nouveaux outils mis à leur disposition, une solution originale pourrait peut-être bientôt trouver sa place dans le monde de l'éducation : celle du jeu vidéo. C'est en tout cas l'ambition affichée par Emmanuel Freund, ce père de deux enfants qui a lancé en février dernier le jeu éducatif PowerZ, dont le succès grandissant, a déjà séduit plus de 8 000 enfants.

Dans cette aventure médiévale qui s'adresse aux 6/12 ans, les enfants jouent, tout en apprenant. Une autre façon de s'instruire et « de réconcilier deux mondes qui ne se parlent pas assez », comme l'a indiqué son fondateur.

Au programme : maths, français et écologie

Fonctionnant sous forme de chapitres (deux au total, pour le moment), le jeu invite plus particulièrement les enfants à résoudre des énigmes, allant du calcul mental, à l'apprentissage de langues étrangères, en passant par l'enrichissement de son vocabulaire, ou encore la découverte des animaux.

En parallèle, une application de suivi est destinée aux parents et permet à ces derniers d’accompagner leurs enfants dans leur progression. « Avec PowerZ, on veut un monde ouvert, captivant et qui s’adapte à l’élève, à ses aptitudes », a ainsi souligné Emmanuel Freund.

Des experts de l'éducation mobilisés

Si le jeu reste virtuel, il fait toutefois appel à plusieurs enseignants. Pour développer PowerZ, Emmanuel Freund a ainsi sollicité quelques experts de l'éducation et de l'enfance.

Parmi eux, on retrouve notamment Gérald Bronner, sociologue et membre du conseil scientifique de l'Education Nationale, Célia Rosentraub, directrice générale des Editions Hatier-Foucher et directrice e-Education à Hachette Livre, Christophe Gomes, directeur générale d'Agir pour l'École, ou encore Charlotte Poussin, éducatrice Montessori diplômée de l'Association Montessori Internationale.

Après avoir développé le jeu sur Mac et PC, PowerZ ambitionne désormais de se lancer sur tablette et sur le service de streaming Twitch. Et pour y jouer, le fondateur a encore misé sur l'originalité, puisque le montant à payer reste libre.

 

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés et les critiques non argumentées seront supprimés.
- Le langage SMS est banni et les liens commerciaux sont interdits.

L'équipe Tice-Education

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire