Plan numérique Education

Lancé en 2015, le Plan numérique avait pour ambition majeure le déploiement à l’échelle nationale de ressources pédagogiques et d’équipements numériques mobiles dans les écoles et collèges français.

Cette étude présente les principaux résultats des premières exploitations des évaluations des compétences disciplinaires et numériques du panel de 5203 élèves suivis en cinquième puis en quatrième et de l’enquête auprès de leurs enseignants de cinquième. Quels sont les premiers résultats du plan numérique 2015 ?

Évaluation multidimensionnelle de l’impact d’équipements numériques mobiles sur les apprentissages des élèves

Les premiers résultats de l’Évaluation Longitudinale des Activités liées au Numérique Éducatif rendent compte des effets de l’attribution d’équipements numériques mobiles (principalement des tablettes) sur les apprentissages des élèves en cinquième puis en quatrième. Ces équipements ont notamment été distribués dans le cadre du Plan numérique de 2015, sous la forme de tablettes, individuellement (équipements individuels mobiles – EIM) ou collectivement (classes mobiles – CM). En fin de cinquième, on observe un effet positif des EIM sur les résultats des élèves en compréhension orale du français et sur leurs compétences numériques. En fin de quatrième, les résultats des élèves bénéficiaires d’EIM connaissent également une évolution positive en compréhension écrite du français et en mathématiques par rapport aux élèves non équipés.

Extraits de l'étude :

enquete numerique education2

 

enquete numerique education1

De manière générale, les effets mesurés deux ans après la distribution des EIM correspondent à la progression d’un rang dans la classe pour un élève médian. Un impact positif des CM de même ampleur s’observe également sur les compétences mathématiques et numériques des élèves de quatrième en fin d’année scolaire. Les premières analyses montrent par ailleurs certains effets différenciés des équipements numériques mobiles selon le sexe, l’origine sociale des élèves ou la composition sociale du collège. Les données renseignant les usages des équipements en classe et en dehors du collège ainsi que l’appropriation des équipements par les enseignants permettent d’explorer des mécanismes potentiels. La disponibilité d’EIM conduit les enseignants à intégrer davantage le numérique dans leurs pratiques professionnelles, tandis que la disponibilité de CM reste en revanche sans effet.

Des effets positifs mais modérés

Les effets estimés de la disponibilité d’EIM et de CM sur les apprentissages des élèves sont globalement positifs mais modérés. Cela peut s’expliquer par les changements modestes intervenus dans les pratiques enseignantes et dans l’utilisation des outils par les élèves en dehors du collège. On peut supposer que l’impact le plus fort concerne la compréhension orale du français car les possibilités offertes par les outils numériques avec l’accès à des ressources difficilement mobilisables par d’autres biais (comme les vidéos), tandis qu’on peut supposer que les outils numériques n’ont qu’une plus-value faible pour les documents écrits, en comparaison aux outils classiques comme les manuels scolaires.

La note indique bien que l’ensemble des données présentées ont été collectées avant la période de confinement de mars à mai 2020 et que les résultats ne tiennent donc pas compte des effets potentiellement induits par la mise en œuvre de l’enseignement à distance dans le cadre du dispositif de continuité pédagogique. Des travaux complémentaires seront conduits à cette fin par le ministère de l’Education nationale.

Plus d'informations sur :  Education.gouv.fr

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés et les critiques non argumentées seront supprimés.
- Le langage SMS est banni et les liens commerciaux sont interdits.

L'équipe Tice-Education

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire