Business intelligence

toutpublic L’analyse de données est un moyen très utile pour aider les entreprises et les administrations dans leurs prises de décisions. Les outils de Business Intelligence (BI) permettent de collecter, transformer et analyser les données pour les rendre exploitables dans le but d’aider les décisions stratégiques et tactiques d’une organisation ou d’un service. Nous vous expliquons dans cet article en quoi elle consiste et comment elle vient en aide aux décideurs.

Présentation de la Business Intelligence

La Business Intelligence (BI), est aussi connue sous le nom d’informatique décisionnelle. Elle désigne les infrastructures, applications ou encore les outils et pratiques donnant accès à l’information et permettant de l’étudier. Son utilisation a débuté dans les années 1960, mais aujourd’hui avec la puissance des outils numériques, elle est bien plus large puisque de nombreux dirigeants et salariés l’utilisent également. L’objectif de la BI est de faciliter et optimiser les décisions d’un organisme public ou d’une entreprise. L’informatique décisionnelle possède de nombreux outils et applications qui permettent de collecter des données venant de sources qui peuvent être internes ou externes.

Des tableaux de bord pour gagner en efficacité

Une fois toutes les données analysées, des tableaux de bord sont créés et vont faire gagner les équipes en efficacité. En effet, ces tableaux de bord permettent de rendre les données plus compréhensibles avec les graphiques et tableaux qui hiérarchisent les informations. Dans le cas où vous ne sauriez comment faire pour réaliser un tableau de bord, sachez que de multiples tutoriels sont accessibles sur internet. Il est aussi possible de recourir à des professionnels, à l’exemple d’Axentea, une ESN spécialisée en solutions et intégration de logiciels de gestion. Ces spécialistes pourront aussi vous guider en gestion commerciale, comptable ou pour trouver des outils adaptés aux besoins.

Un programme de Business Intelligence présente de nombreux avantages. Les processus internes sont ainsi optimisés, il aide à la prise décision grâce à des indicateurs pertinents et améliore la visibilité sur les données avec des comparaisons pouvant montrer, par exemple, des anomalies. Ces outils d’analyse et de visualisation de données accélèrent le rendu au moyen des tableaux de bord.

La Business Intelligence : pour qui ?

Parmi les équipes de BI on retrouve des managers, des cadres de différents secteurs, des développeurs ainsi que des analystes et des professionnels en lien avec la gestion de données. Il n’est pas rare non plus que des « business users » intègrent ces équipes, afin de vérifier que les besoins et objectifs fixés soient bien présents dans le processus de développement de la BI.

Existe-t-il des formations en lien avec la BI ?

Oui, des formations sur la Business Intelligence existent. Elles conduisent aux métiers de chef de projet en informatique, Data Scientist ou encore ingénieur en informatique décisionnelle. Les formations les plus qualifiantes vont jusqu’au Master. Pour se reconvertir sans avoir à passer par les bancs de la faculté, sachez qu’il est possible de se former soi-même via des formations en ligne spécialisées dans la Business Intelligence.

L’UX design, un moyen de faire parler les données

Afin de rendre les tableaux de bord plus digestes, il est possible de recourir à l’UX Design. Pour rappel, l’UX design veut tout simplement dire le la prise en compte de l'expérience utilisateur. En créant une interface à la fois esthétique et fonctionnelle, l’engagement des collaborateurs n’en sera que décuplé. De nouvelles solutions ont permis à la Business Intelligence de se démocratiser.

Pour concevoir un tableau de bord, il faut tout d’abord cibler le public à qui on veut s’adresser et sélectionner les données que l’on veut étudier. Il faut savoir que l’analyse de données est généralement destinée à trois catégories de personnels : les responsables métiers, les opérationnels et les dirigeants.

L’expert qui construira le modèle d’analyse, à l’exemple de l’agence digitale Sublimeo, experte en design des logiciels et applications, devra aussi connaître le secteur dans lequel une société ou un organisme public évolue. Ainsi, les indicateurs mis en avant seront plus pertinents.

Travailler l’esthétique d’une interface pour la rendre plus chaleureuse

Au-delà de toutes les données récoltées par le biais de la Business Intelligence, il faut veiller à donner un aspect attractif aux interfaces, en travaillant leur présentation et leur esthétique. Il est nécessaire, pour cela, de respecter la charte graphique et éditoriale de l’organisme tout en gardant à l’esprit la visualisation des données (dataviz). Les données pourront être thématisées et réparties selon des onglets en respectant les contraintes de responsive design et de data stabilité.

En conclusion

Utiliser la Business Intelligence (BI) pour analyser des données et développer des logiciels de gestion permet d’optimiser les performances. Mais quelques inconvénients apparaissent aussi. Par exemple, il est important de bien choisir les meilleurs outils et procédés qui seront mis en œuvre. Il faut donc prendre le temps de se former à la BI pour optimiser son utilisation.

Aucune opinion sur "Comment fonctionnent les outils de la Business Intelligence ?".

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire