datacenter

toutpublic Les écoles font partie des bâtiments municipaux qui consomment le plus d’énergie. Pour mieux identifier les travaux prioritaires à réaliser, le programme d’open data a rassemblé toutes les données disponibles sur l’état des établissements scolaires.

Les factures énergétiques des bâtiments urbains sont très élevées. Les écoles, du jardin d’enfants à l’université, représentent une part importante du secteur tertiaire. Elles sont également les principales consommatrices d’énergie des villes face aux bâtiments administratifs et sportifs d'où la nécessité de la rénovation énergétique des écoles. Comment l’open data facilite ce projet ?

 

L’État encourage la rénovation énergétique des bâtiments scolaires

Actuellement, les dépenses en énergie des établissements scolaires s’élèvent à environ 135 kWh par m2 pour une année. Les autorités locales sont ainsi bien placées pour réaliser des travaux de rénovation énergétique afin de réduire la facture de ces infrastructures énergivores. Ces derniers améliorent le bien-être des élèves.

Pour réaliser des économies, les gouvernements locaux ont décidé de consacrer la moitié de leurs investissements pour améliorer la performance énergétique des écoles. Pour cela, ils financent plusieurs programmes de certificats d’économie d’énergie (CEE). Ces initiatives visent à réduire la consommation d’énergie des bâtiments de la collectivité. Parmi ces CEE, il y a notamment la transition énergétique des établissements d’enseignement ou « tRees » lancée en 2019.

Soutenu par l’entreprise Nam.R, cet outil d’open data a pour objectif de massifier les travaux de rénovation du parc scolaire. Il permet de collecter les données afin de localiser les bâtiments sur lesquels intervenir pour réduire leurs factures et leur empreinte carbone.

transition energetique ecole

L’open data facilite le diagnostic des écoles pour la rénovation énergétique

Pour éviter les pertes d’énergie, il est nécessaire de réaliser un diagnostic énergétique, d’où la nécessité de connaître le tarif d’un expert en cliquant juste ici. La plateforme d’open data offre la possibilité d’avoir un premier niveau d’évaluation thermique avant d’envisager des mesures efficaces de rénovation énergétique.

Le logiciel tRees permet de définir les caractéristiques de l’ensemble d’un bâtiment scolaire sans renoncer à un bilan thermique. Grâce à ce système innovant, il est possible d’utiliser les flux des informations géolocalisées pour favoriser les rénovations énergétiques.

Par ailleurs, cette solution a pour objectif d’aider les responsables d’établissements et les propriétaires à choisir plus efficacement les travaux à effectuer. Ainsi, ils peuvent réduire les dépenses en énergie, en optimisant les coûts d’investissement et de maintenance.

Une fois ce bilan effectué, le système détermine 3 autres solutions adaptées aux besoins. Ainsi, la plateforme permet de délivrer des scénarios de rénovation à travers un catalogue de solutions techniques adaptées aux besoins. Ces travaux peuvent concerner l’isolation des toitures, des murs ou des planchers. L’isolation des conduites de chauffage et le remplacement des systèmes de ventilation font également partie de ces chantiers à prévoir.

Open data : des données pertinentes à chaque adresse

Pour alimenter la plateforme open data, Nam.R a récupéré des informations liées aux établissements scolaires provenant de différentes banques de données ouvertes. Celles-ci sont communiquées par les autorités locales, les délégations des services publics ou encore le ministère de l’Éducation.

La plateforme rend accessible pour chaque établissement une fiche technique qualifiant tous les immeubles qui constituent l’établissement. Ainsi, grâce à un plan topographique, il est possible de visualiser les bâtiments et les informations techniques et administratives. Les systèmes de chauffage, de ventilation et d’éclairage y figurent également.

La consommation d’énergie et le potentiel des équipements de production d’énergie renouvelable peuvent être mesurés grâce à des algorithmes. Par ailleurs, des données permettent de savoir si les bâtiments analysés sont reliés ou non à un système de chauffage. Les pertes de chaleur ou les appels d’offres font également l’objet de statistiques intégrées à la plateforme.

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés seront supprimés. Pas de langage SMS ni de liens commerciaux
L'équipe Tice-Education

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), les applications pédagogiques, les outils, le codage, l'algorithmique, les objets connectés... Totalement Gratuit !

S'inscrire